Le doublement du trafic aérien d’ici à 2037 (IATA) est-il une prévision absurde ? Débile ? Criminelle ?

675

Mercredi 24 octobre 2018, l’organisation internationale du transport aérien (IATA) a publié sa dernière étude sur l’évolution du transport aérien, qui prévoit un doublement du trafic d’ici 2037.

Cette prévision pourrait sembler positive pour l’économie mondiale, si elle ne heurtait de front deux menaces mortelles pour l’humanité, que sont la raréfaction des ressources pétrolières et le réchauffement climatique. En effet, on voit mal comment un secteur économique pourrait mettre la main sur ce qui reste de pétrole, qui est peu substituable pour le transport aérien, tout en menaçant de doubler sa contribution aux émissions de CO2 (évaluée à 3% de l’ensemble des émissions).

Surtout le communiqué de presse de IATA ne fait nulle part mention des augmentations d’émissions de CO2 que ce doublement impliquerait, comme si la question ne se posait pas ou relevait d’une réalité parallèle de peu de poids par rapport à la contribution économique du transport aérien.

Cette ignorance des contraintes climatiques (et de déplétion des ressources pétrolières), on la retrouve dans pratiquement toutes les industries. L’OCDE nous apprend ainsi que le besoin en matières premières devrait doubler d’ici 2060, et donc les émissions dues à leur extraction, transformation et transport, et leur dispersion en l’absence d’économie circulaire.

Nous avons donc décidé de programmer un débat sur la crédibilité même des mesures décidées par les autorités gouvernementales et par les entreprises sur la base de leur politique de développement durable. Nous l’avons intitulé : Réchauffement climatique : peut-on arrêter un train lancé à 300 km/h ? Parce que, apparemment, ce train n’a pas vraiment l’intention de ralentir ni de se transformer.

Réchauffement climatique : peut-on arrêter un train lancé à 300 km/h (les mesures de lutte contre le réchauffement sont-elles crédibles) ?
Conférence
Mercredi 09 Janvier 2019, 19H00 – 20H30

1- Rappel des prévisions climatiques à court terme (5, 10, 20 ans), quelles seront les zones géographiques les plus touchées ? Quelles sont les prévisions pour l’Europe, le moyen orient et la Chine (notamment la région de Pékin où vivent 400 millions d’habitants et qui deviendrait inhabitable dès 2070) ?

2- Quelles sont les mesures actuellement prises par les grands paysindustriels et les entreprises les plus émettrices ? Nousrappellerons les principales caractéristiques de la politique climatique desgrands pays émetteurs, et nous présenterons la politique de décarbonisation dequatre grandes entreprises mondiales parmi les plus engagées, en nous demandantsi cette politique aura un impact réel sur l’évolution du climat.

3- Quelles mesures pourraient stopper le réchauffement au-dessous de 2°C « à tous coups » dans les secteurs suivants : construction & bâtiment, transport maritime, automobile, aérien.

Inscription

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here